Voici ce que j’annonçais en 2011

Voici ce que j’annonçais en 2011

Voici un article que j’avais écrit en 2011, à là grande époque des blogs, et avant la montée de YouTube.

 

C’est amusant de voir comment les mêmes choses s’appliquent aux plateformes d’aujourd’hui…

 

Voici cet article :

 

Il y a trois siècles à l’échelle du web, les portails et les sites perso régnaient en maîtres. Puis les forums les ont détrônés. Avant que les blogs ne les remplacent.

 

A leur tour, les réseaux sociaux ont gagné du terrain face aux blogs. En 2010, l’internaute moyen passait déjà 10% de son temps sur Facebook.

 

C’est une constante : les plateformes changent. Demain, les mots WordPress et Facebook seront des souvenirs du bon vieux temps. Des reliques. Comme le sont en 2011 Multimania, Caramail, iFrance, et déjà Myspace.

 

Alors, votre site a t-il un avenir ? Rien n’est moins sûr.

 

De la même façon que les internautes ont délaissé les forums au profit des blogs, ils en viendront à oublier votre site et les autres. Pour une autre plateforme. Pour un autre support.

 

Par contre, votre message, lui, est plein d’avenir. Vos idées. Votre ligne éditoriale. Votre approche. À condition de ne pas les enfermer dans la soute d’un navire qui va et vient au gré des vagues, et qui se dirige dangereusement vers un iceberg. A condition de libérer vos contenus, et de ne plus limiter leur publication à votre seul blog.

 

Pourquoi bloguez-vous? Pour accumuler un maximum de visiteurs sur votre site? Certainement pas.

 

Vous bloguez peut-être pour partager vos idées. Ou vos découvertes. Vous bloguez peut-être pour gagner votre vie. Ou arrondir vos fins de mois. Vous bloguez peut-être pour faire connaître votre PME, et trouver des clients. Vous bloguez peut-être pour démarrer des discussions, et débattre sur un sujet qui vous tient à coeur.

 

La seule certitude, c’est que vous ne bloguez pas seulement pour qu’on visite votre site. Vos pages vues par jour ne sont pas une fin en soi. Vous ne cherchez pas l’audience pour l’audience, mais pour faire connaître votre message.

 

Alors pourquoi se limiter à un blog ? Pourquoi enfermer vos contenus dans une plateforme figée ?

 

En proposant vos articles sur d’autres sites, non seulement vous libérez vos contenus, mais vous touchez aussi des publics nouveaux. Qui n’auraient jamais entendu parler de votre message ni de votre nom si vous ne l’aviez pas fait.

 

En un mot, vous vous ouvrez au monde. Parce qu’il ne s’agit pas d’abandonner votre blog. Au contraire. Il s’agit d’être présent partout : à la fois chez vous, chez les autres, et dans les « lieux publics » comme les sites collaboratifs. Il s’agit de dissocier votre contenu de son support.

 

Reste le problème de la monétisation. Si vous gagnez votre vie en affichant des bannières publicitaires sur votre blog, il vous sera bien difficile de libérer vos contenus sans perdre de revenus.

 

A moins que vous n’en profitiez comme d’une aubaine pour créer (enfin) votre première ligne de produits. Formations, guides pratiques, outils en ligne, logiciels…

 

Non seulement vous allez probablement décupler vos revenus (c’est ce qui se passe en général quand un blogueur abandonne Adsense pour vendre ses propres créations à ses lecteurs), mais vous allez enfin vivre de « votre bébé ». De votre produit à vous. Plutôt que de publicités que vous ne contrôlez pas, et que vos lecteurs vous reprochent souvent.

 

 
 

Écoutez le tout dernier podcast :


 

Juste avant de continuer...


 

As-tu déjà une activité sur le web qui tourne, ou bien un projet concret dans lequel tu t’es déjà beaucoup investi ?
 

 
 

Es-tu prêt à investir 1500€ dans ton activité ?
 

 
 

Si ton profil est sélectionné, es-tu prêt à commencer l’accompagnement dans les 7 prochains jours ?