Vivez sous les cocotiers : ça coûte moins cher qu’un studio en banlieue

Vivez sous les cocotiers : ça coûte moins cher qu’un studio en banlieue

Dans beaucoup de pays tropicaux, pour 2,50€, vous pouvez au choix : vous payer un repas en ville, acheter un t-shirt, parcourir une quinzaine de kilomètres en taxi, vous offrir une demi-heure de massage, ou une vodka-orange dans une discothèque.

 

Je n’ai pas oublié de zéro, j’ai bien parlé de 2 euros cinquante.

 
 

On veut toujours gagner davantage… on peut aussi dépenser moins

 

Le résultat est le même.

 

Quand on travaille sur le web, quand on est indépendant géographiquement, on peut facilement multiplier son pouvoir d’achat par 5 en aillant vivre ailleurs.

 

Se tuer à la tâche pour pouvoir payer son loyer et ses factures en Europe de l’Ouest coûte souvent plus cher que de vivre avec un pouvoir d’achat élevé et une qualité de vie exceptionnelle, dans un autre pays.

 

C’est la raison pour laquelle, d’ailleurs, de plus en plus de retraités français s’installent au Maroc, en Thaïlande, ou ailleurs.

 
 

Non, il n’y a rien à craindre

 

J’ai vécu longtemps en Roumanie.
Je m’y étais installé en 2004, quand le pays était encore beaucoup moins développé.

 

Avant d’y partir, j’avais tout entendu. Qu’il n’y avait rien à manger, que la capitale était constituée d’abris en bois et en tôle… Enfin bref. On m’a même conseillé d’y apporter du riz et des pâtes pour pouvoir survivre.

 

Avant de partir en Asie (bien avant qu’on puisse voir toutes ces vidéos sur YouTube), j’avais entendu et lu beaucoup de choses aussi.

 

Qu’il était courant que les gens tuent quand on leur refusait une invitation à boire un verre. Ou qu’on croisait souvent des cadavres dans les rues de Bangkok. Ou encore, qu’on finissait forcément à l’hôpital dès la première semaine, à cause de la nourriture. Qu’on avait toutes les chances de tomber gravement malade si on utilisait l’eau du robinet pour se laver les dents.

 

Bref, vous vous en doutez, rien de tout ça n’est vrai. La vérité est toute autre.

 

En général, le seul vrai danger, quel que soit le pays, ce sont les accidents de la route. Davantage que les maladies, que la mafia, que le terrorisme, que les insectes, que les serpents, que la nourriture, que les bombes, que les émeutes, que les ours, ou que ce que vous voulez… Bref, comme en France…

 

On vit très bien, et parfois mieux qu’en France, dans beaucoup de pays, même pauvres. Et dans tous les cas, on n’est jamais à plus d’une quinzaine d’heures d’avion de chez soi.

 
 

On gagne souvent en qualité de vie, davantage qu’en pouvoir d’achat

 

Vivre dans un pays seulement parce que les prix y sont bas, avouez quand même que c’est un peu triste.

 

L’expatriation, c’est aussi l’occasion de prendre du recul sur ses habitudes, sur ses convictions, sur sa propre culture… je pourrais en faire plusieurs articles, tellement le sujet est passionnant.

 

En voyageant, on gagne aussi en qualité de vie. Ne serait-ce qu’en organisant son programme en fonction des saisons.

 

A l’heure où j’ai écrit cet article, par exemple, il faisait une trentaine de degrés en plein mois de février. Et je me baignais presque tous les jours, en plein-air, bien sûr…

 

C’est pas un luxe : cette vie-là coûte beaucoup moins cher que de louer un appartement en banlieue, et de passer 2 heures par jour dans le métro. Vraiment moins cher…

 

 
 

Écoutez le tout dernier podcast :


 

CRÉER DU CONTENU DE VALEUR SANS ÊTRE UN EXPERT : la méthode


 

Cliquez pour écouter le MP3 :

   

Voici comment créer du contenu de valeur sans être expert de son sujet :

 

✓ L’exercice en 2 étapes faciles pour trouver des idées de sujets...

 

✓ Comment créer du contenu unique, différent et respecté quand on est débutant...

 

✓ La seule façon pour un débutant de vendre plus qu’un expert reconnu...

 

Il existe une autre façon de créer du contenu, qui ne demande pas d’être expert. C’est le moment de la découvrir...

 

À voir tout de suite avant retrait :


 

VIVRE DE FORMATIONS quand on n’est pas expert

 

Lien de commande directe

 

(Tout sera retiré le 22/04/2019 à 23:59 heure française)