Pourquoi vos statistiques vous mentent

Pourquoi vos statistiques vous mentent

Les statistiques que vous consultez, ce sont le nombre de visites ou de vues, la progression de votre audience, ou le temps passé sur vos contenus ?

 

Vous vous trompez. Et voici pourquoi.

 
 

Les statistiques inutiles… et les autres

 

Ces statistiques sont inutiles. Elles vous détournent de l’essentiel.

 

Les statistiques que vous devriez suivre, ce sont celles qui vous permettent d’agir pour améliorer constamment les résultats que vous obtenez. Pas celles qui vous laissent passifs devant une courbe, en espérant et en priant qu’elle pointe vers le haut.

 

En consultant régulièrement les statistiques suivantes, au contraire, vous devenez actif. Vous pouvez, chaque semaine, améliorer l’efficacité et la rentabilité de votre activité.

 

Ce sont :

 

Le taux de clics sur chacun des éléments qui proposent une action qui vous est utile, et si possible leur taux de transformation, en testant plusieurs versions régulièrement, pour améliorer sans cesse ses résultats.

 

Le taux d’inscription à votre mailing-list, en essayant plusieurs façons de la présenter…

 

Le taux de transformation de vos pages de vente, si vous en avez. C’est évident, mais beaucoup de gens ne le suivent pas, et sont par conséquent incapables de l’améliorer.

 

Le revenu moyen par visiteur pour chaque source de trafic. C’est une donnée essentielle, qui vous permet de savoir où vous devez fournir des efforts. Ce qui compte, ce n’est pas d’avoir 10 000 visiteurs qui ne lisent rien, ne commentent rien, n’achètent rien, et ne cliquent sur rien. C’est d’obtenir un trafic de qualité qui s’engage dans les actions que vous lui proposez.

 

Le revenu moyen par abonné à votre mailing-list, et les clics et revenus générés par chaque message, séquentiel ou non. En testant, évidemment, plusieurs versions.

 

Si vous vendez un produit, le taux d’upsell, c’est-à-dire le pourcentage de clients qui achètent une seconde fois, soit via l’offre présente sur la page de confirmation qui suit une vente, soit via la succession d’emails qui suit l’achat.

 

Enfin, les «trous» dans le chemin jusqu’à l’achat. Sur Google Analytics, on peut suivre un «funnel», qui peut ressembler à ceci :

 

Visiteurs > Inscriptions newsletter > Achat > Upsell

 

Il vous permet de constater le pourcentage de visiteurs que vous perdez à chaque maillon de la chaîne, et d’améliorer l’efficacité de chacun d’entre-eux.

 

Doubler ses revenus sans doubler son trafic, en 4 étapes

Vous l’avez compris, ces statistiques-là sont autrement plus importantes que le nombre d’abonnés ou de visites.

 

Elles vous permettent de d’analyser l’efficacité de chacun des maillons de votre système, et de l’améliorer, constamment.

 

En suivant ces quatre étapes, vous pourrez probablement doubler (au moins) les résultats que vous attendez de votre activité :

 

1- Listez tous les points de transformation (clic sur un lien-clé, inscription à la mailing-list, clics sur les liens des messages séquentiels, clic sur un lien affilié, vente, upsell, par exemple). Et trouvez un moyen de suivre leurs statistiques.

 

2- Créez un tableur qui vous permet de reporter toutes ces données.

 

3- Choisissez un jour de la semaine où vous allez reporter vos données dans votre tableur, et effectuer les actions qui s’imposent pour améliorer la transformation à chacune des étapes (tester un nouveau formulaire, une nouvelle annonce, une nouvelle disposition…).

 

4- Répétez chaque semaine. Indéfiniment. Et constatez vos résultats.

 
 

Tenez un journal de vos opérations marketing

 

Si vous publiez des offres commerciales à intervalles réguliers (promotion, vente flash, lancement de produit…), il est indispensable de tenir un journal sur lequel vous notez vos résultats.

 

C’est une excellente façon de savoir ce qui marche vraiment, et d’adapter vos opérations futures en conséquence.

 

Mon journal consiste en un simple fichier texte, qui contient des blocs comme celui-ci :

 

Date / nom de l’opération
Force de frappe : article, mailing
Bénéfice net : X€
A refaire ? Oui/Non

 

Chaque opération y est répertoriée.

 

 
 

Écoutez le tout dernier podcast :


 

CRÉER DU CONTENU DE VALEUR SANS ÊTRE UN EXPERT : la méthode


 

Cliquez pour écouter le MP3 :

   

Voici comment créer du contenu de valeur sans être expert de son sujet :

 

✓ L’exercice en 2 étapes faciles pour trouver des idées de sujets...

 

✓ Comment créer du contenu unique, différent et respecté quand on est débutant...

 

✓ La seule façon pour un débutant de vendre plus qu’un expert reconnu...

 

Il existe une autre façon de créer du contenu, qui ne demande pas d’être expert. C’est le moment de la découvrir...

 

À voir tout de suite avant retrait :


 

VIVRE DE FORMATIONS quand on n’est pas expert

 

Lien de commande directe

 

(Tout sera retiré le 22/04/2019 à 23:59 heure française)