Mes promesses sont-elles vraiment irréalistes ?

Mes promesses sont-elles vraiment irréalistes ?

On m’a souvent reproché de donner des objectifs irréalistes.

 

“Gagner sa vie avec 50 visiteurs par jour”, “Monter un business rentable en 60 jours”, “Doubler les revenus de son site en 5 jours”.

 

Pourtant, tous ces objectifs, non seulement je les atteint moi-même, mais je les ai largement dépassés, et je suis loin d’être le seul à l’avoir fait.

 

Parce que c’est tellement simple que ça semble évident :

 

Si on vend un produit à 50€, avec un taux de transformation de 2%, ce qui est loin d’être hors de portée, on gagne 50€ par jour avec 50 visiteurs, soit 1500€ par mois.

 

Si je crée une vidéo de formation en deux jours, que je passe une journée à rédiger une page de vente, et une autre journée à créer une campagne Adwords, puis que je l’affine pendant 2 semaines, j’ai créé un business rentable en moins de 30 jours.
Je l’ai fait, et pas qu’une fois. Des dizaines de milliers d’entrepreneurs l’ont fait aussi.

 

Le problème, ce ne sont pas ces objectifs. Le problème, c’est la certitude partagée par le plus grand nombre, qui consiste à croire qu’on ne peut pas gagner sa vie honnêtement sans travailler pour quelqu’un d’autre ou créer une entreprise traditionnelle.

 

C’est la certitude, inculquée par l’école, par la famille, par les partis politiques, par les journaux, par la télévision, par notre environnement, qu’il n’est pas possible de gagner sa vie sans aller au bureau ou à l’usine à moins d’avoir de la chance. A moins de gagner au loto.

 

Il est difficile de s’en défaire, parce qu’on nous la matraque en permanence, depuis le berceau jusqu’au bureau. La conséquence de ce lavage de cerveau, c’est qu’on ose plus sortir du carcan. Pire, on se sent coupable. Souvent de façon inconsciente, d’ailleurs.

 

Je ne compte plus les lecteurs qui m’ont raconté la même histoire d’un conjoint ou d’un parent qui les freine : “Range ton ordinateur et trouve un vrai boulot” ; “Laisse tomber tes trucs sur internet : je t’ai pris rendez-vous au Pôle Emploi”.

 

Quand on a passé 5, 10 ou 25 ans à faire un métier que l’on déteste, pour un patron qu’on vomît, on ne peut plus accepter qu’il soit possible de faire autrement. De la même façon qu’un couple qui se dispute tous les jours pense plus difficilement à la rupture après avoir passé 10 ou 20 années ensemble. Parce qu’il faudrait accepter l’idée qu’on s’est trompé pendant aussi longtemps. Alors on continue à subir, parce que c’est moins douloureux.

 

C’est la raison pour laquelle ceux qui proposent un mode de vie indépendant s’en prennent tellement dans la tronche. Et c’est aussi l’une des raisons pour lesquelles j’ai désactivé les commentaires sur ce blog.

 

Pourtant, je comprends parfaitement la haine de ceux qui viennent la communiquer sur ce blog, ou par email. C’est la même haine que celle des vieux couples qui se battent et s’insultent tous les jours, mais n’osent pas divorcer parce qu’ils sont restés tellement de temps ensemble…

 

Pour ceux qui osent, pourtant, une autre vie est possible…

 

 
 

Écoutez le tout dernier podcast :


 

Juste avant de continuer...


 

As-tu déjà une activité sur le web qui tourne, ou bien un projet concret dans lequel tu t’es déjà beaucoup investi ?
 

 
 

Es-tu prêt à investir 1500€ dans ton activité ?
 

 
 

Si ton profil est sélectionné, es-tu prêt à commencer l’accompagnement dans les 7 prochains jours ?