Méfiez-vous des imitations

Méfiez-vous des imitations

Au fil des ans, il est souvent arrivé que d’autres créateurs copient mes contenus.

 

Et quand j’écris “copier”, le mot est faible.

 
 

L’acceptable et ses limites

 

Qu’un article soit inspiré d’un autre, je veux bien. Que 80% des articles d’un site soient les miens, réécrits de façon maladroite, c’est un peu trop.

 

Qu’un argumentaire de vente ressemble au miens, je veux bien. Q’une page de vente soit une sorte de “remix bas de gamme” des miennes, pour vendre un produit qui est lui-même une copie ratée du mien (qui va jusqu’à sortir “une nouvelle formation tous les mardis”…), et reprenne exactement les mêmes phrases que moi en y ajoutant simplement des erreurs de syntaxe, c’est un peu trop.

 

Pourtant, je n’envoye de menaces à personne, et je ne poursuis personne.
(Sauf dans les cas où le copieur revend ou partage mes propres formations… ce qui est arrivé plusieurs fois).

 

Voici pourquoi :

 
 

La différence entre la copie et l’original

 

Avez-vous déjà acheté un faux Vuitton ? Ou un faux iPhone ?

 

Ces produits rapportent 3 francs 6 sous à leurs fabricants. Parce qu’ils ont été créées en suivant une stratégie bien connue : la stratégie de la lose.

 

Ils sont condamnés à rester des copies. Des sous-produits. Des placebos. Ils sont condamnés à faire carrière sur le bas-côté. Ils ne sortiront jamais du bac à sable auquel, volontairement, ils se limitent.

 

Ceux qui créent ces produits ne sont capables que d’une seule chose : reproduire l’original, en moins bien.

 

Leur modèle de business les empêche de créer, d’innover, et même d’être eux-mêmes. D’avoir un nom, d’être une marque, d’être quelqu’un ou quelque chose.

 
 

Appliquer des conseils, est-ce copier ?

 

Mon cas est bien particulier, puisque je partage mes techniques et que j’incite mon audience à les réutiliser chez eux.

 

Mais mon idée, ce n’est pas de vous aider à fabriquer un “sous Marketing Naturel”.
C’est de partager des idées et des stratégies avec des gens qui ont créé ou qui veulent créer leur propre marque. Et développer leur propres projets.

 

Quand on apprend l’anglais, l’objectif n’est pas de devenir un clone de son prof, ni de s’habiller comme lui, ni de penser comme lui.
C’est d’apprendre une langue.

 

Je suis le premier à copier des techniques constatées chez tel marketeur, ou dans tel livre.

 

Pourtant, il y a trois différences entre ma façon de travailler et celle d’un plagiaire :

 

1 : Je ne réplique pas chacune des actions d’untel ou untel, comme le ferait un miroir. J’essaye de comprendre la réflexion qu’il y a derrière, je ne m’arrête pas à la forme. Je ne sors pas une formation chaque mardi parce que tel marketeur fait la même chose. Je ne copie pas entièrement le business d’untel ou untel, en allant jusqu’à répliquer ses tournures de phrases et toutes les caractéristiques de son produit.

 

2 : J’adapte ces techniques à mon business, à mon style, à la personnalité que j’essaye de donner à chacun de mes projets. Je cherche aussi à améliorer ces techniques, et souvent, je les mélange à d’autres stratégies vues ailleurs pour me les approprier de façon unique.

 

3 : Je ne suis pas obsédé par le succès d’untel ou untel, dont je serais jaloux, et à qui je voudrais prouver que je peux mieux faire.

 

Pour terminer, un message aux plagiaires : n’hésitez pas à copier cet article.

 
 

Note finale

 

Bien que je me sois parfois senti “utilisé”, parce que j’ai parfois mis beaucoup d’énergie à créer ce qui a été copié, je n’ai pas d’envies de meurtre.

 

Je souhaite simplement aux personnes en question de trouver leur propre voie, de forger leur propre identité de façon intelligente, et de réussir.

 

C’est en trouvant leurs propres marques qu’ils réussiront à monter une activité qui marche vraiment, pas en copiant la forme d’un autre site sans en comprendre la démarche, et sans réfléchir une seconde.

 

 
 

Écoutez le tout dernier podcast :


 

MÉTHODE PRESTATIONS DE SERVICE


 

Cliquez pour écouter le MP3 :

   

Voici comment faire de la prestation de service rentable

 

✓ Comment faire accepter un devis même s’il est 5 fois plus cher que les concurrents...

 

✓ Le système de business exact (à recopier) pour freelances et prestataires de services... avec des méthodes jamais vues avant...

 

✓ Inclus : comment limiter ou supprimer définitivement les aller-retours d’emails avec ses clients... quelque soit ton activité...

 

L’objectif : pouvoir enfin te fixer un objectif beaucoup plus élevé que tes revenus actuels, en suivant une liste d’étapes faciles.

 

CLIQUER pour voir si c'est encore dispo :

 

 

(Tout sera retiré le 24/06/2019 à 23:59 heure française)