L’écologie est-elle davantage qu’un outil marketing ?

L’écologie est-elle davantage qu’un outil marketing ?

L’écologie est devenue une farce : les pires pollueurs assaisonnent leurs campagnes publicitaires de concepts “verts”, et la protection de la planète n’a plus vraiment d’autre sens que celui d’un argument de vente, mensonger la plupart du temps.

 
 

Comment on se fout de nous

 

Je voyage souvent, et je dors au moins 100 nuits par an à l’hôtel. Régulièrement, je constate le même genre d’annonces dans la salle de bains :

 

“Contribuez à sauvegarder l’environnement : si vous n’avez pas besoin de changer de serviettes, laissez-les en hauteur. Uniquement les serviettes posées au sol seront remplacées”.

 

Ces mêmes hôtels règlent la climatisation au minimum -parfois 15 degrés- à chaque fois que votre chambre est faite. Ce qui a autrement plus d’impact sur l’environnement que de laver une vulgaire serviette.

 

A l’époque, des sociétés de téléphonie envoyaient des courriers à leurs clients en leur proposant de passer à la facture électronique (pour économiser l’affranchissement) ou au prélèvement automatique (ce qui a pour effet de réduire les impayés), soit disant « pour économiser du papier »… alors que ces mêmes entreprises impriment quotidiennement des palettes entières de catalogues papier, distribués à tout-va.

 

Dans beaucoup de bureaux, la photocopieuse est décorée d’un sticker invitant à préserver l’environnement en imprimant recto-verso. Ces mêmes entreprises sont parfois des pollueurs industriels à grande échelle.

 

Vous avez certainement d’autres exemples en tête. L’environnement est exploité comme une excuse pour réduire ses coûts sans offusquer le client.

 
 

Ecologie et business ne sont pas incompatibles

 

A côté de ces exemples si peu crédibles qu’ils en deviennent risibles, il existe des façons de faire du business en limitant vraiment son impact sur l’environnement.

 

Si vous vendez des applications, c’est votre cas. Si vous vendez des formations téléchargeables aussi.

 

De plus en plus d’objets physiques se dématérialisent. On consomme des produits virtuels, au lieu de consommer des produits dont la fabrication et le transport polluent.

 

En passant du DVD au streaming, du livre à l’e-book, et plus récemment, avec les tablettes, en cumulant plusieurs objets en un seul (ordinateur, console, cahier, livre, et télé deviennent un seul appareil), c’est la technologie qui nous aide à consommer moins de ressources.

 

De la même façon, le télétravail pourrait réduire la pollution et les dépenses énergétiques de façon colossale, en réduisant les transports. Malgré les craintes partagées par beaucoup de patrons, ça marche vraiment. Lisez Rework de Jason Fried : vous en serez convaincu.

 

Malheureusement, il y a peu d’espoir d’évolution rapide : l’email existe depuis bien longtemps, par exemple, et il est encore loin d’avoir complètement remplacé le courrier postal.

 

Pourtant, aujourd’hui, on peut vivre sans papier. A 90%. On peut gérer un business quasiment 100% numérique.

 
 

Votre entreprise est véritablement verte ? Faites-le savoir !

 

Si vous vendez des produits numériques, en téléchargement, et que la protection de l’environnement compte pour vous, faites-le savoir à vos clients. Et à la presse, particulièrement réceptive sur ce sujet.

 

Certains prêchent l’écologie d’un côté, et polluent de l’autre. Alors que la plupart des véritables entreprises vertes n’en parlent pas. Et c’est bien dommage pour elles. Parce qu’elles sont les mieux placées pour le faire, et que ça pourrait bien leur servir.

 

La solution à la sur-consommation des ressources, ce n’est pas de renoncer à la civilisation et d’aller vivre dans une grotte en mangeant des ronces.

 

C’est au contraire de soutenir les avancées technologiques qui remplacent les objets issus de l’industrie par des alternatives virtuelles.

 

 
 

Écoutez le tout dernier podcast :


 

CRÉER DU CONTENU DE VALEUR SANS ÊTRE UN EXPERT : la méthode


 

Cliquez pour écouter le MP3 :

   

Voici comment créer du contenu de valeur sans être expert de son sujet :

 

✓ L’exercice en 2 étapes faciles pour trouver des idées de sujets...

 

✓ Comment créer du contenu unique, différent et respecté quand on est débutant...

 

✓ La seule façon pour un débutant de vendre plus qu’un expert reconnu...

 

Il existe une autre façon de créer du contenu, qui ne demande pas d’être expert. C’est le moment de la découvrir...

 

À voir tout de suite avant retrait :


 

VIVRE DE FORMATIONS quand on n’est pas expert

 

Lien de commande directe

 

(Tout sera retiré le 22/04/2019 à 23:59 heure française)