Comment limiter les remboursements lorsqu’on propose une garantie satisfait ou remboursé

Comment limiter les remboursements lorsqu’on propose une garantie satisfait ou remboursé

Voici quelques conseils simples pour alléger la facture :

 
 

Ne donnez pas tout dans la minute qui suit l’achat

 

En livrant par exemple une partie de votre produit juste après l’achat, puis un bonus ou un contenu complémentaire la semaine d’après, puis encore un document contenant des conseils additionnels quelques jours plus tard, vous évitez les remboursements qui ont lieu juste après l’achat du produit.

 

Vous pouvez également fournir le produit dès l’achat, puis envoyer régulièrement des bonus, sous forme de conseils pratiques ou d’outils complémentaires. Insistez sur l’existence de ces bonus, et sur leur importance.

 

L’objectif, c’est que les clients qui pensaient demander un remboursement dès la livraison du produit, sans même l’avoir utilisé, remettent leur décision à plus tard. Et quand on remet une décision à plus tard, on a de fortes chances de l’oublier.

 
 

Négociez avec vos clients

 

Lorsqu’un client demande un remboursement, rien ne vous empêche de négocier avec lui. Le tout, c’est de ne jamais refuser de le rembourser, pour respecter votre garantie.

 

Si le client demande un remboursement dans la minute qui suit l’achat (ce qui est courant pour les produits d’information, et qui démontre qu’on a affaire à un petit malin), voici ce qu’on pourrait lui proposer :

 

“J’ai constaté que vous avez demandé un remboursement quelques minutes après avoir reçu le produit.
Vous avez encore 60 jours pour obtenir votre remboursement. Pourquoi ne pas prendre le temps de lire/visionner/utiliser le produit ? Toutes les semaines, vous allez recevoir un outil complémentaire, ce serait dommage de le manquer.”

 

Ce que vous négociez, c’est du temps. Si le client accepte de remettre sa décision à plus tard, il y a 50% de chances qu’il oublie de demander le remboursement à l’avenir.

 

Si au contraire, on a affaire à un client honnête, mais visiblement mécontent du produit, on peut lui proposer ceci :

 

“Je suis sincèrement désolé que le produit ne vous convienne pas.
Je vous propose de choisir deux produits sur la liste qui se trouve ici (lien). Je vous les offre gratuitement.
Si vous préférez un remboursement (d’une valeur inférieure aux deux produits que vous pouvez choisir), il sera traité dans les meilleurs délais.”

 

Dans les deux cas, procédez au remboursement sous 24 à 48 heures si vous ne recevez aucune réponse de votre client, pour respecter votre garantie.

 

 
 

Écoutez le tout dernier podcast :


 

Accès Telegram