Comment apprendre n’importe quoi à n’importe qui : la technique du pêcheur

Comment apprendre n’importe quoi à n’importe qui : la technique du pêcheur

Quand vous créez un contenu, quand vous créez un produit d’information, votre job consiste à transformer des notions complexes, qui semblent parfois impressionnantes et inaccessibles, en une explication claire et limpide. Qu’un enfant de cinq ans pourrait comprendre.

 

Le problème, pour y arriver, ce ne sont pas souvent nos compétences, mais la façon dont on essaye de les transmettre. On sait comment faire pour obtenir tel résultat, mais on ne sait pas forcément l’expliquer à quelqu’un d’autre.

 

Ce sont souvent les meilleurs experts, d’ailleurs, qui ont le plus de mal à transmettre leur savoir.

 

Un chercheur au CNRS en énergie moléculaire connaît mieux l’atome que le prof de physique que vous aviez au lycée. Pourtant, vous comme moi, nous aurions bien du mal à comprendre ses explications. Alors que votre prof de lycée, lui, malgré ses connaissances limitées, a réussi à vous faire comprendre l’atome simplement.

 

Pour y arriver, il a probablement comparé l’atome à quelque chose que vous connaissiez déjà. A une orange ou à une pomme.

 

Je prends parfois des exemples religieux, sans pourtant l’être, parce que les religions donnent souvent des illustrations intéressantes en matière de persuasion.

 

Voici celui de Jésus.

 

Quand il expliquait à des pêcheurs qu’il leur fallait convertir les gens, il leur disait qu’il s’agissait de pêcher des hommes, comme ils pêchaient des poissons.

 

Il aurait pu comparer son idée à l’image d’une fleur qui attire les abeilles, mais ses disciples étaient pêcheurs. Pas jardiniers.

 

Et quand il parlait à des bergers, par contre… il ne s’agissait plus de pêcher, mais de rassembler un troupeau.

 

Les explications de Jésus étaient toutes construites autour de la même stratégie : il s’agit d’expliquer des concepts complexes, souvent métaphysiques ou théologiques, en utilisant des exemples. Mais pas seulement. Des exemples qui utilisent une image simple de la vie quotidienne, familière à l’audience spécifique à laquelle ils s’adressent.

 

Est-ce que ça marche ? Constatez les résultats par vous-même, 2000 ans après…

 

En cherchant systématiquement des exemples auxquels vos lecteurs peuvent se relier facilement, des exemples qui leurs sont quotidiens et familiers, vous multipliez par 10 votre capacité à vous faire comprendre. Mieux, vous ancrez les concepts que vous partagez dans l’esprit des gens.

 

La technique du pêcheur consiste à reproduire le modèle des paraboles de l’Evangile. Il s’agit d’expliquer des concepts complexes en les liant à des exemples les plus familiers possibles pour vos lecteurs.

 

Voici comment faire :

 

1- Visualisez mentalement les objets qui entourent vos lecteurs tous les jours. Selon leur activité, leur tranche d’âge, leur sexe, leur environnement, leurs passions, ils sont radicalement différents.

 

2- Visualisez mentalement les situations qu’ils vivent le plus souvent. Là aussi, ces situations diffèrent, selon votre audience.

 

3- Trouvez l’exemple précis qui peut être lié facilement à votre concept pour l’expliquer.

 

La technique du pêcheur fonctionne aussi pour convaincre. Il s’agit de prouver vos affirmations en suivant la même méthode.

 

 
 

Écoutez le tout dernier podcast :


 

MÉTHODE PRESTATIONS DE SERVICE


 

Cliquez pour écouter le MP3 :

   

Voici comment faire de la prestation de service rentable

 

✓ Comment faire accepter un devis même s’il est 5 fois plus cher que les concurrents...

 

✓ Le système de business exact (à recopier) pour freelances et prestataires de services... avec des méthodes jamais vues avant...

 

✓ Inclus : comment limiter ou supprimer définitivement les aller-retours d’emails avec ses clients... quelque soit ton activité...

 

L’objectif : pouvoir enfin te fixer un objectif beaucoup plus élevé que tes revenus actuels, en suivant une liste d’étapes faciles.

 

CLIQUER pour voir si c'est encore dispo :

 

 

(Tout sera retiré le 24/06/2019 à 23:59 heure française)