4 raisons pour lesquelles il est difficile d’importer le marketing américain en France

4 raisons pour lesquelles il est difficile d’importer le marketing américain en France

J’ai commencé ma carrière dans le webmarketing en utilisant des affiliations américaines, et en les adaptant au marché français.

 

Au début, j’ai commis l’erreur d’utiliser le même ton en français que dans les outils de promotion anglophones. Petit à petit, j’ai corrigé le tir.

 

Beaucoup de marketeurs français s’inspirent de ce qui se fait aux Etats-Unis, et commettent les mêmes erreurs que celles par lesquelles je suis passé.

 
 

1- Les Français ont l’esprit critique

 

L’une des premières choses qu’on enseigne au gens, en France, c’est de savoir remettre en cause les informations qu’on leur donne.

 

Les Français aiment les débats d’idées et la confrontation.

 

Dans d’autres pays, comme la Thaïlande, les critiques, même constructives, sont clairement malvenues. Il vaut mieux mentir avec le sourire que de donner son avis, s’il diffère de celui de son interlocuteur.

 

Les politiciens français gouvernent en faisant croire aux gens qu’ils leur laissent le choix. Ils simulent des débats d’idées, organisent des consultations populaires ou des débats participatifs.

 

L’erreur courante que l’on fait lorsqu’on adapte une technique marketing américaine en France, c’est d’imposer un point de vue sans donner de nombreuses preuves.

 

Il est important de ne rien affirmer sans le prouver. Les Français ont davantage tendance à remettre en cause la véracité d’une affirmation que d’autres peuples. Quand on adapte une page de vente américaine en Français, il faut y penser.

 

Il y a des années, quand je commençais à voyager, plusieurs personnes m’ont contacté en me disant ne pas croire que je travaillais en voyageant, et pensaient que c’était une mise en scène destinée à faire rêver.
Aux Etats-Unis, ça ne serait probablement pas arrivé.

 
 

2- Les Français tiennent à se distinguer de la masse

 

Quand on vend un produit à un Français, il est important de lui parler comme à une personne à part. Et pas comme à un individu lambda, appartenant à une masse.

 

Les thérapies de groupe, les grands meetings, les ventes privées, ce sont des concepts américains. Ils fonctionnent aussi en France, mais à une échelle bien plus réduite.

 

On peut utiliser la dynamique de groupe en France, mais en prenant soin de considérer qu’on a affaire à un ensemble de personnalités distinctes, plutôt qu’à une masse.

 
 

3-Le marketing agressif fonctionne moins bien chez les Français

 

C’est vrai aussi dans les autres pays européens. Beaucoup de marketeurs anglophones rédigent des versions “allégées” de leurs pages de vente pour les adapter au public britannique, par exemple.

 

N’essayez jamais de traduire mot pour mot des formulations commerciales américaines. En Français, elles deviennent agressives, et font fuir vos clients.

 
 

4- Les Français ne parlent pas d’argent de la même façon que les américains

 

Chaque peuple a ses propres valeurs, qui sont au coeur de son histoire.

 

L’idée d’égalité sociale à la française est en général un concept totalement loufoque pour un Américain, un Roumain ou un Indien. Comme le succès à l’américaine l’est pour beaucoup de Français.

 

Lorsqu’on parle d’argent à des Français, il est indispensable de ne pas parler en Euros. Mais dans une autre monnaie. Cette monnaie peut être le voyage, les loisirs, la retraite…

 

Par exemple, au lieu de dire “Vous rêvez gagner plusieurs milliers d’euros de gros cash ?”, on préfèrera écrire ”Vous rêvez de pouvoir vous payer des vacances au soleil ?”. La première expression est vulgaire pour la plupart de nos compatriotes. Elle peut même inspirer la suspicion. La seconde, au contraire, fait rêver.

 

Les Américains sont souvent pudiques quant au sexe, de la même manière que les Français le sont quand à l’argent.

 

Quand les américains parlent d’un “six figure income” – une expression consacrée qui signifie “un revenu à six chiffres (par an)- on préfèrera parler d’indépendance financière, par exemple.

 

 
 

Écoutez le tout dernier podcast :


 

CRÉER DU CONTENU DE VALEUR SANS ÊTRE UN EXPERT : la méthode


 

Cliquez pour écouter le MP3 :

   

Voici comment créer du contenu de valeur sans être expert de son sujet :

 

✓ L’exercice en 2 étapes faciles pour trouver des idées de sujets...

 

✓ Comment créer du contenu unique, différent et respecté quand on est débutant...

 

✓ La seule façon pour un débutant de vendre plus qu’un expert reconnu...

 

Il existe une autre façon de créer du contenu, qui ne demande pas d’être expert. C’est le moment de la découvrir...

 

À voir tout de suite avant retrait :


 

VIVRE DE FORMATIONS quand on n’est pas expert

 

Lien de commande directe

 

(Tout sera retiré le 22/04/2019 à 23:59 heure française)